Photo
Parfois, Dostoïevski

Parfois, Dostoïevski

Link
Text

Hauts les cœurs
bats les mains
il dit sans
discernement
le jour d’avant est resté sur un arbre
Vieille branche
tu dérailles
mais tes mains ouvertes
cueillent encore la pluie
quand il ne pleut pas
toujours

Text

Lis entre les lignes des messages en absence.
Il n’y a rien.
Vraiment rien.

Text

Je me force à ne pas lui écrire
ni a regarder s’il m’écrit.
Je m’absente du manque.
Et j’attends le prochain rendez-vous.
Pour qu’on se perde encore.

Text

Quand il fait encore nuit le matin il y a ce court moment où je ne sais plus si j’ai dormi avec la nuit ou si c’est elle qui s’est endormie de moi et si celui que j’ai croisé se souvient encore. Il faudrait que le jour se lève plus vite pour que la lumière m’ouvre à son ombre sur le sol. Et là je saurais.

Text

Le matin quand il me dit bonjour il vient de quitter leurs draps

Text

A 19h quand il me dit je te désire, dans sa cuisine l’odeur des légumes qui mijotent ne couvre pas celle de mes volutes

Photo
Faisons les contes

Faisons les contes

Photo
Phobie administrative

Phobie administrative